Manières d’arrêter les palpitations cardiaques

Arrêter les palpitations cardiaques' (Stop heart palpitations)

Les palpitations cardiaques peuvent provoquer la sensation d’un cœur qui bat fort ou de papillons dans la poitrine. Les moyens de les gérer comprennent les techniques de relaxation et l’exercice. Cependant, les personnes présentant des symptômes fréquents ou graves peuvent avoir besoin d’un traitement médical.

Les palpitations cardiaques peuvent survenir en raison de certains facteurs liés au mode de vie. Moins fréquemment, une affection médicale sous-jacente est responsable.

La prise en compte du facteur lié au mode de vie ou le traitement de l’affection sous-jacente peut être efficace pour arrêter les palpitations cardiaques.

Continuez à lire pour en savoir plus sur les palpitations cardiaques, y compris comment les soulager et quand consulter un médecin.

Remèdes maison pour soulager les palpitations cardiaques

Partager sur Pinterest
Studio Firma/Stocksy

Certaines techniques à domicile peuvent aider à soulager les palpitations cardiaques. Une personne peut essayer les stratégies ci-dessous.

Pratiquer des techniques de relaxation

Le stress peut avoir de nombreux effets négatifs sur la santé d’une personne. Il peut provoquer des palpitations ou les aggraver.

Certaines personnes peuvent trouver les techniques de relaxation suivantes utiles :

  • la méditation
  • la respiration profonde
  • la tenue d’un journal
  • le yoga
  • passer du temps à l’extérieur
  • faire de l’exercice
  • prendre de courtes pauses au travail ou à l’école
  • utiliser l’imagerie guidée, que l’on peut trouver en ligne

Réduire ou éliminer la consommation de stimulants

Les palpitations cardiaques peuvent devenir perceptibles après avoir consommé un stimulant.

Les stimulants sont présents dans les éléments suivants :

  • les produits du tabac
  • certaines drogues illégales
  • certains médicaments contre le rhume et la toux
  • les boissons caféinées, telles que le café, le thé et les sodas
  • les coupe-faim
  • certaines médicaments pour la santé mentale

Cependant, tous les stimulants ne provoqueront pas de palpitations chez tout le monde.

Stimuler le nerf vague

Le nerf vague relie le cerveau au cœur et le stimuler peut calmer les palpitations. Une personne peut stimuler le nerf vague en :

  • retenir son souffle et pousser comme si elle avait une envie d’aller à la selle
  • placer de la glace ou un linge froid et humide sur le visage pendant quelques secondes
  • éclabousser le visage avec de l’eau froide
  • chanter “Om”
  • prendre une douche froide
  • masser le cou

Avant d’essayer l’une de ces méthodes, il est conseillé de consulter un médecin, qui pourra conseiller les techniques les plus adaptées à une personne.

Maintenir l’équilibre des électrolytes

Les électrolytes sont des molécules chargées électriquement présentes dans tout le corps et qui aident à plusieurs fonctions. Par exemple, ils jouent un rôle important dans la régulation du rythme cardiaque.

Une personne peut augmenter le nombre d’électrolytes dans son corps en mangeant des aliments riches en :

  • sodium
  • potassium
  • calcium
  • magnésium

Une alimentation équilibrée fournit généralement suffisamment de sodium.

Les aliments suivants ont une teneur élevée en potassium :

  • pomme de terre
  • banane
  • avocat
  • épinards

Les produits laitiers et les légumes verts foncés sont riches en calcium. Les légumes, les noix et les poissons contiennent également du magnésium.

Certaines personnes peuvent souhaiter obtenir ces nutriments en prenant des suppléments. Une personne doit consulter un médecin avant d’essayer des suppléments, en particulier si elle prend également des médicaments sur ordonnance.

Rester hydraté

Lorsque le corps se déshydrate, le cœur doit travailler plus dur pour faire circuler le sang, ce qui peut provoquer des palpitations cardiaques.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) notent que la quantité recommandée d’eau à boire tout au long de la journée variera d’une personne à l’autre, en fonction de l’âge, du sexe et de la grossesse.

Les symptômes de la déshydratation comprennent :

  • une urine foncée
  • une augmentation du rythme cardiaque
  • une bouche sèche
  • la soif
  • des maux de tête
  • des étourdissements
  • une peau sèche

Une personne devrait envisager de boire un verre d’eau complet si elle remarque l’un de ces symptômes.

Éviter une consommation excessive d’alcool

L’alcool est un dépresseur, il n’augmente donc généralement pas le rythme cardiaque.

Bien que boire avec modération ne soit pas nécessairement problématique, certaines recherches indiquent que même le fait de consommer 1,2 boisson alcoolisée par jour peut augmenter le risque de développer une fibrillation auriculaire. Les palpitations cardiaques ne sont qu’un symptôme de cette affection.

Exercice régulier

L’exercice peut améliorer la santé cardiovasculaire globale et aider à restaurer le rythme cardiaque naturel. Il peut également aider à réduire le stress et l’anxiété.

L’exercice cardiovasculaire aide à renforcer le cœur, ce qui peut prévenir ou réduire les palpitations.

Les formes bénéfiques d’exercice comprennent:

  • la marche rapide
  • la course à pied
  • le jogging
  • le vélo
  • la natation

Cependant, l’exercice peut déclencher des palpitations chez certaines personnes, il est donc important d’identifier et d’éviter les types d’exercice potentiellement problématiques.

Toute personne prévoyant de commencer un nouvel exercice devrait d’abord discuter de ses plans avec un médecin.

Traitements supplémentaires

Le traitement des palpitations cardiaques dépendra de la cause. Si aucune affection médicale sous-jacente n’est présente, un médecin peut chercher à rassurer la personne en lui expliquant que les palpitations ne sont pas dangereuses.

Si des contractions ventriculaires prématurées provoquent des palpitations fréquentes, c’est-à-dire plus de 10 000 fois en 24 heures ou représentant plus de 10 % de tous les battements de cœur, un médecin peut recommander un traitement. Il peut prescrire des médicaments appelés bêta-bloquants ou des bloqueurs des canaux calciques.

Si les médicaments ne parviennent pas à arrêter les palpitations fréquentes, un médecin peut suggérer une ablation par cathéter. Cela implique l’insertion d’un tube fin à travers un vaisseau sanguin jusqu’au cœur.

D’autres traitements possibles comprennent:

  • une intervention chirurgicale
  • un pacemaker
  • le changement de médicaments qui pourraient provoquer des palpitations

Quand consulter un médecin

Une personne devrait consulter un médecin si les palpitations cardiaques durent généralement plus de quelques secondes.

Le médecin pourra déterminer si une affection sous-jacente est à l’origine des palpitations.

Les exemples de ces affections comprennent:

  • les maladies cardiaques
  • les problèmes de thyroïde
  • l’anxiété
  • les affections cardiaques structurelles ou électriques
  • un rythme cardiaque anormal, appelé arythmie, tel que la fibrillation auriculaire
  • une anémie importante
  • une insuffisance cardiaque, dans de rares cas

De plus, une personne ayant déjà eu une crise cardiaque est plus susceptible de développer des palpitations.

D’autres causes possibles de palpitations cardiaques comprennent:

  • l’exercice
  • le stress
  • la déshydratation
  • la maladie
  • certain médicaments
  • l’utilisation de drogues illicites
  • la grossesse
  • la caféine
  • le tabagisme
  • une consommation excessive d’alcool

Diagnostic

Un médecin prendra une anamnèse détaillée et effectuera un examen physique dans le cadre du processus de diagnostic.

Il peut poser des questions sur:

  • l’âge de la personne lorsque les symptômes ont commencé
  • quels sont les symptômes de la personne
  • quand les symptômes surviennent
  • si les symptômes apparaissent lentement ou brusquement
  • combien de temps durent les symptômes
  • ce qui soulage les symptômes
  • si d’autres symptômes tels que des évanouissements, des douleurs ou des étourdissements sont présents
  • les antécédents médicaux familiaux
  • les habitudes sociales et alimentaires, y compris la consommation de caféine et d’alcool, l’exercice, le sommeil, ainsi que l’utilisation de drogues et de médicaments

Il vérifiera également les signes vitaux de la personne, y compris la tension artérielle et la fréquence cardiaque, et écoutera son cœur à l’aide d’un stéthoscope.

Si les palpitations cardiaques ne se produisent pas au moment de l’examen, le médecin peut demander à la personne de reproduire le rythme des palpitations qu’elle éprouve habituellement.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire des analyses sanguines pour examiner les niveaux d’électrolytes, d’hormones ou de thyroïde. Il peut également utiliser des études d’imagerie pour examiner la structure ou la fonction du cœur.

L’un des objectifs du diagnostic est d’identifier les personnes à risque d’arythmie. Il s’agit notamment de celles qui présentent:

  • maladie cardiaque sous-jacente
  • dysfonctionnement d’une crise cardiaque précédente
  • cardiomyopathie dilatée idiopathique, une affection dans laquelle la paroi du cœur s’amincit et s’affaiblit, et la chambre interne s’agrandit
  • régurgitation valvulaire cliniquement significative, une forme de maladie des valves cardiaques

Résumé

Les palpitations cardiaques sont courantes et elles durent souvent quelques secondes.

Certaines modifications du mode de vie peuvent aider à arrêter les palpitations et à réduire leur fréquence.

Une personne devrait consulter un médecin si la sensation dure plus que quelques secondes ou si d’autres symptômes accompagnent les palpitations. Dans ces cas, la personne peut avoir une affection sous-jacente nécessitant un traitement.

Lire cet article en espagnol.