Les maisons de retraite ont utilisé moins de médicaments contre la COVID que prévu pendant la pandémie.

Les maisons de retraite ont utilisé moins de médicaments contre la COVID pendant la pandémie.

Alors que les résidents des maisons de retraite sont exposés à un risque élevé de complications s’ils contractent la COVID-19, l’utilisation de traitements antiviraux, tels que les anticorps monoclonaux, a été faible pendant la majeure partie de 2021 et 2022.

Les auteurs d’une nouvelle étude, dirigée par Brian McGarry, chercheur en services de santé au Centre médical de l’Université de Rochester à New York, ont qualifié ce fait d’alarmant.

En utilisant les données du réseau national de sécurité des soins de santé des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour mai 2021 à décembre 2002, McGarry et ses collaborateurs de l’Université Harvard ont constaté que seuls 18 % des cas de COVID-19 dans les maisons de retraite étaient traités avec des médicaments antiviraux.

Même après l’autorisation de traitements par voie orale plus faciles à administrer et largement disponibles, seuls 1 résident sur 4 des maisons de retraite a reçu ces médicaments salvateurs, ont découvert les enquêteurs.

L’étude a examiné plus de 763 000 cas de COVID-19 dans plus de 15 000 maisons de retraite aux États-Unis. Tous les résidents d’une maison de retraite répondent aux directives cliniques actuelles pour être considérés comme candidats à un traitement antiviral.

À la fin de l’année dernière, cependant, 40 % des maisons de retraite ont déclaré n’avoir jamais utilisé aucun des traitements antiviraux. De plus, les établissements à but lucratif et de moindre qualité, ainsi que ceux ayant une proportion plus élevée de résidents bénéficiaires de Medicaid et non blancs, étaient moins susceptibles d’utiliser des antiviraux, ont noté les auteurs de l’étude.

Cela a probablement contribué aux disparités dans les hospitalisations et les décès liés à la COVID, ont suggéré les chercheurs dans un communiqué de presse de l’université.

Le rapport a été publié en ligne le 14 juillet dans le Journal of the American Medical Association.

Plus d’informations

La Food and Drug Administration des États-Unis propose plus d’informations sur le traitement antiviral de la COVID-19.

SOURCE : Centre médical de l’Université de Rochester, communiqué de presse, 14 juillet 2023