Soutien post-traumatique prévenir les réadmissions à l’hôpital et promouvoir la santé mentale

D'après les chercheurs, lorsque les hôpitaux fournissent un soutien en santé mentale aux survivants de traumatismes pendant et après le traitement, les patients sont moins susceptibles de subir des crises récurrentes.

Fournir un soutien après un traumatisme peut aider à éviter de nouvelles hospitalisations.

Photo d'actualité : Le soutien après un traumatisme peut prévenir les réhospitalisations

Les expériences traumatiques, telles que les accidents ou la violence, peuvent avoir un impact durable sur la santé mentale des individus. Fournir un soutien adéquat pendant et après le traitement est crucial pour prévenir les crises et les réadmissions. Une récente étude menée par Laura Prater, professeure adjointe de gestion et de politique des services de santé, met en évidence l’importance des interventions en santé mentale pour réduire les réadmissions à l’hôpital pour les survivants de traumatismes.

L’importance du soutien en santé mentale

Lorsque les survivants de traumatismes ont accès à des services de santé mentale complets, ils sont moins susceptibles de retourner à l’hôpital en crise. Cependant, il manque de directives uniformes sur la façon d’offrir un soutien en santé mentale à ces patients. L’étude de Prater visait à combler cette lacune en évaluant l’impact d’une intervention en santé mentale globale sur les taux de réadmission.

L’étude et ses résultats

L’étude a analysé les données de 171 patients ayant vécu des incidents traumatiques tels que des accidents de la route, des fusillades et des violences domestiques. Ces patients ont été assignés au hasard soit aux soins standards, soit à l’intervention en santé mentale globale. L’intervention comprenait trois composantes clés : permettre aux survivants d’exprimer leurs préoccupations personnelles, coordonner les soins hospitaliers et fournir un traitement en santé mentale amélioré, ainsi que garantir un accès continu au soutien une fois que les patients quittaient l’hôpital.

Les résultats étaient encourageants. Trois à six mois après le traumatisme initial, seulement 16 % des personnes du groupe d’intervention sont retournées à l’hôpital, contre 27 % de celles du groupe des soins standards. À 12 à 15 mois, les taux de réadmission étaient de 17 % pour le groupe d’intervention et de 31 % pour le groupe des soins standards. Ces résultats soulignent l’importance de la prise en charge précoce des traumatismes et de leurs conséquences sur la santé mentale, ainsi que de la fourniture d’un soutien régulier de suivi pour prévenir les problèmes de santé à long terme.

Le rôle de l’accès en continu au soutien

Un aspect significatif de l’intervention était la mise à disposition d’un accès en continu au soutien par téléphone ou message texte. Selon Prater, les réponses immédiates aux questions et préoccupations ont joué un rôle crucial dans la réduction des réadmissions. Les patients et leurs familles se sont sentis soutenus et non seuls dans leur parcours vers la guérison. Cela met en évidence l’importance des services de soutien rapides et accessibles pour les survivants de traumatismes.

La rentabilité des services de santé mentale

L’intégration des services de santé mentale dans la prise en charge des survivants de traumatismes peut susciter des inquiétudes concernant les coûts associés. Cependant, l’équipe de Prater suggère que la réduction potentielle de l’utilisation des soins d’urgence répétés compense les dépenses. En traitant les besoins en santé mentale des survivants, les hôpitaux peuvent prévenir les conséquences néfastes à long terme sur la santé et les aider à mener une vie productive et significative.

Q&R : Répondre à des préoccupations supplémentaires

Q : Quelles sont certaines stratégies efficaces pour gérer les traumatismes et promouvoir la santé mentale ?

R : Les soins axés sur le traumatisme, la thérapie cognitivo-comportementale et les pratiques de pleine conscience ont donné des résultats prometteurs dans le soutien aux survivants de traumatismes. Ces approches se concentrent sur le traitement des symptômes spécifiques au traumatisme, sur le renforcement de la résilience et sur l’amélioration du bien-être global.

Q : Y a-t-il un débat en cours dans la communauté scientifique quant à la meilleure approche de soutien en santé mentale pour les survivants de traumatismes ?

R : Bien qu’il y ait un consensus croissant sur l’importance des interventions en santé mentale, des discussions se poursuivent concernant les stratégies de mise en œuvre les plus efficaces. Les chercheurs et les praticiens explorent différents modèles, notamment les programmes de soutien par les pairs, les options de télésanté et les initiatives communautaires.

Q : Comment les individus peuvent-ils se soutenir eux-mêmes ou soutenir leurs proches qui ont vécu un traumatisme ?

R : Il est crucial de créer un environnement sûr et favorable. Encourager la communication ouverte, fournir un soutien émotionnel et les orienter vers des ressources appropriées, telles que des thérapeutes ou des groupes de soutien, peut faire une différence significative dans leur parcours de guérison.

Conclusion

En donnant la priorité aux besoins en santé mentale des survivants de traumatismes, les hôpitaux peuvent réduire les taux de réadmission et promouvoir le bien-être global. L’étude menée par Laura Prater souligne l’importance des interventions en santé mentale globales et du soutien en continu pour les survivants de traumatismes. En mettant en œuvre ces stratégies, les professionnels de la santé peuvent aider les individus à guérir, à s’épanouir et à mener une vie épanouissante.


Références

  1. Meilleures pratiques pour traiter les traumas

  2. Étude complète – Intervention en santé mentale pour les survivants de traumatismes

  3. Infection stomacale courante liée à un risque accru d’Alzheimer

  4. DIAPORAMA : Les 14 causes les plus courantes de fatigue

  5. Aliments brûleurs de graisse en images : Myrtilles, Thé vert et plus encore


À présent, c’est à vous ! Avez-vous ou quelqu’un que vous connaissez déjà bénéficié d’un soutien post-traumatique ? Partagez votre histoire avec nous et continuons la conversation. N’oubliez pas de cliquer sur ce bouton de partage et de diffuser l’importance du soutien en santé mentale pour les survivants de traumatismes. Ensemble, nous pouvons faire la différence ! 🌟💚