Comment le racisme systématique affecte les enfants noirs à l’école

La question du biais racial affecte grandement les étudiants noirs et comprendre le contexte historique du racisme dans l'éducation peut aider à atténuer l'inégalité continue qu'ils endurent.

Impact du racisme systémique sur les enfants d’âge scolaire

les enseignants perçoivent mal les enfants noirs en colère Source de l’image : Psych Central

Le racisme continue de sévir dans notre société, malgré les progrès réalisés grâce à un plaidoyer courageux. Il est décourageant de constater que les préjugés raciaux affectent même ceux qui sont censés avoir à cœur les meilleurs intérêts des enfants : les enseignants. Une étude récente a révélé que les futurs enseignants interprètent souvent de manière erronée les émotions des enfants noirs, les percevant notamment comme en colère plus fréquemment que leurs pairs blancs. Cela conduit à des jugements incorrects, à un traitement injuste et à des conséquences à long terme.

Comprendre le biais de la colère

Les chercheurs de l’étude ont inventé le terme “biais de colère racialisée” pour désigner le biais qui existe lors de l’interprétation des émotions des personnes noires. Le biais de colère racialisée signifie que les gens interprètent la colère en fonction de la race plutôt que des indices comportementaux. Cette méprise de l’humeur va au-delà d’une simple incompréhension et peut entraîner un traitement injuste. Il s’agit d’une forme de racisme lorsque les enseignants, en particulier ceux qui ne sont pas conscients de leur biais racial, jugent incorrectement les émotions de leurs élèves noirs.

Ce biais n’affecte pas seulement les enseignants ; il influence également les autres adultes. Une étude portant sur les médecins résidents dans un service d’urgence pédiatrique suggère que les biais raciaux sont fréquents chez les résidents en pédiatrie. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre l’impact de ce biais sur les inégalités en matière de soins pédiatriques.

Un bref historique de la ségrégation raciale dans les écoles

La ségrégation raciale dans les écoles publiques a marqué l’histoire de notre nation et continue d’avoir un impact sur les étudiants noirs aujourd’hui. Jetons un bref coup d’œil sur certains événements clés :

  • Lois Jim Crow (1865) : Après l’abolition de l’esclavage en 1865, les lois Jim Crow ont imposé la ségrégation raciale dans la vie publique, y compris dans les écoles. Les étudiants noirs fréquentaient des écoles séparées et sous-financées, renforçant les inégalités raciales. Des actes de violence contre les Noirs, y compris la destruction d’écoles et de biens, ont augmenté pendant cette période.
  • Plessy v. Ferguson (1896) : La décision de la Cour suprême dans l’affaire Plessy contre Ferguson a maintenu la ségrégation raciale en endossant la doctrine de “séparés mais égaux”. Malgré cette obligation, les personnes noires continuaient de connaître des inégalités.
  • Brown v. Board of Education (1954) : L’arrêt Brown v. Board of Education a infirmé le principe de “séparés mais égaux” et a ordonné la fin de la ségrégation raciale dans les écoles publiques américaines.
  • Les neuf de Little Rock (1957) : Neuf étudiants noirs se sont inscrits au lycée Central de Little Rock, en Arkansas, anciennement fréquenté uniquement par des étudiants blancs. Ils ont été confrontés à une forte opposition, la Garde nationale de l’Arkansas bloquant leur entrée à l’école.
  • Sécession (2000) : Depuis 2000, certaines communautés ont créé de nouveaux districts scolaires dans des zones à prédominance blanche afin d’obtenir un plus grand contrôle et un financement accru tout en se séparant de populations étudiantes plus diversifiées.

Comment le racisme affecte les étudiants noirs

Le racisme a un impact profond sur la qualité de vie d’une personne, y compris sur ses perspectives d’avenir. Pour les enfants noirs, il se manifeste de différentes manières :

Traumatisme racial

Le traumatisme racial fait référence à l’impact cumulatif du racisme sur la santé mentale. Les enfants, dont le cerveau est encore en développement, sont particulièrement vulnérables aux effets néfastes du traumatisme racial. Il peut entraîner de la dépression, de la colère, de l’anxiété généralisée et sociale, une faible estime de soi, une détresse émotionnelle, des symptômes physiques, une concentration réduite, une isolation sociale, une hypervigilance, des pensées intrusives et de l’évitement.

Pipeline scolaire vers la prison

Le pipeline de l’école à la prison fait référence au phénomène de transition des élèves du système scolaire public aux systèmes de justice des mineurs et de la criminalité. Ce processus commence souvent par des mesures disciplinaires qui affectent de manière disproportionnée les élèves de couleur. Les politiques de “tolérance zéro”, qui imposent des conséquences sévères pour des infractions mineures, contribuent à ce problème. Les élèves noirs sont expulsés et suspendus trois fois plus souvent que leurs homologues blancs, même lorsqu’ils se comportent de manière similaire.

Réduire les disparités raciales en classe

Malgré les progrès réalisés au cours du siècle dernier, il reste encore beaucoup à faire pour améliorer les expériences éducatives des élèves noirs. Voici quelques stratégies pour réduire les disparités raciales en classe:

Éducation sur les préjugés raciaux pour les enseignants

Les futurs enseignants peuvent prendre conscience de l’influence de préjugés tels que les biais de colère racialisée dans leurs salles de classe. En reconnaissant activement et en luttant contre ces préjugés, ils peuvent développer une plus grande conscience des autres préjugés auxquels ils peuvent adhérer et augmenter leur empathie lorsqu’ils interagissent avec les élèves. Des ressources telles que “Prévenir les suspensions et les expulsions dans les établissements de la petite enfance” et “Pratiques critiques pour l’éducation anti-préjugés : Leadership enseignant” peuvent être utiles dans cette démarche.

Représentation

Augmenter le nombre d’enseignants et de conseillers noirs peut aider à atténuer l’impact des préjugés raciaux. La recherche a montré que les élèves noirs qui sont enseignés par des enseignants de la même race obtiennent de meilleurs scores en lecture. De plus, il est essentiel de fournir des images et des récits qui représentent les personnes noires dans des situations non traumatisantes et non criminelles, ainsi que d’accéder à des documents éducatifs écrits par et sur des personnes noires.

Interventions ciblées

Les interventions visant à garantir l’identité et la sécurité des étudiants marginalisés du point de vue racial peuvent restaurer leur sentiment d’adéquation et de sécurité personnelle. Établir la confiance entre ces étudiants et le personnel scolaire peut réduire les incidents disciplinaires. Les séances de classe intégrant le sentiment d’appartenance sociale, l’affirmation des valeurs et les interventions axées sur l’état d’esprit de croissance ont montré des résultats prometteurs dans la réduction des citations chez les étudiants marginalisés sur le plan racial.

Décisions structurées en classe

Les éducateurs devraient utiliser des lignes directrices établies basées sur l’équité et les principes anti-racistes lorsqu’ils prennent des décisions disciplinaires, plutôt que de se fier uniquement à leur perception du comportement d’un élève. Cela peut contribuer à atténuer l’impact des préjugés implicites.

En conclusion

Des études ont démontré que les préjugés des enseignants peuvent les amener à percevoir à tort les enfants noirs comme étant souvent en colère. Ces jugements erronés ont des conséquences graves, perpétuant des hypothèses fausses, des traitements injustes et des opportunités inégales dans les écoles. Les préjugés de colère racialisée dans l’éducation sont une forme de racisme, mais grâce à une prise de conscience accrue, les éducateurs peuvent travailler activement pour réduire les disparités raciales en classe.

Vivre ou être témoin du racisme peut avoir un impact significatif sur la santé mentale et le bien-être. Si vous avez besoin de soutien ou de conseils, envisagez de parler à un médecin de premier recours ou à un professionnel de la santé mentale. Des options thérapeutiques abordables sont également disponibles. Vous pouvez trouver plus d’informations sur la façon de trouver du soutien en santé mentale dans la ressource de Psych Central.


Questions et réponses

Q: Existe-t-il des initiatives visant à accroître la représentation des enseignants noirs ? R: Oui, plusieurs initiatives mettent l’accent sur l’augmentation du nombre d’enseignants et de conseillers noirs. La recherche a montré que les élèves noirs qui sont enseignés par des enseignants de la même race obtiennent de meilleurs scores en lecture. De plus, voir des images de personnes noires dans des situations positives et non traumatisantes, partager des histoires de force et de résilience des personnes noires, et avoir accès à des documents éducatifs rédigés par des personnes noires ou à leur sujet peuvent tous contribuer à un environnement éducatif plus favorable.

Q: Comment les parents et les responsables peuvent-ils soutenir les enfants noirs confrontés à des préjugés raciaux à l’école ? R: Les parents et les responsables peuvent jouer un rôle crucial dans le soutien des enfants noirs confrontés à des préjugés raciaux. Ils peuvent communiquer ouvertement avec leurs enfants au sujet de leurs expériences, leur apporter un soutien émotionnel et défendre leurs droits au sein du système éducatif. La création d’un réseau de soutien solide et l’engagement auprès d’organisations communautaires partageant les mêmes idées peuvent également contribuer à résoudre ces problèmes de manière efficace.

Q: Quelles mesures les administrateurs scolaires peuvent-ils prendre pour lutter contre les préjugés raciaux dans les écoles ? R: Les administrateurs scolaires ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre les préjugés raciaux dans les écoles. Ils peuvent mettre en place des programmes complets de formation anti-préjugés pour les enseignants et le personnel, établir des politiques disciplinaires claires qui privilégient l’équité, promouvoir activement la diversité et l’inclusion au sein de la communauté scolaire. Il est important de créer un dialogue ouvert et d’encourager des discussions continues sur l’équité raciale.

Q: Existe-t-il des débats ou des controverses en cours concernant les préjugés raciaux dans l’éducation ? R: La question des préjugés raciaux dans l’éducation reste un sujet de débat et de controverse. Certains soutiennent que les préjugés sont inhérents au système éducatif lui-même, tandis que d’autres estiment que des changements dans la formation des enseignants et les politiques éducatives peuvent efficacement résoudre ces biais. De plus, les discussions sur le rôle des tests standardisés et leur potentiel de perpétuer les disparités raciales continuent d’être des sujets de discussion.


Références :

  1. Les enseignants potentiels plus susceptibles de malinterpréter les enfants noirs comme en colère
  2. Le baseball met les coudes des enfants en danger, indique une étude
  3. Le traitement utilisé dans les coeurs donnés peut être inutile voire nocif, indique une étude
  4. L’épidémie en Congo se poursuit, une étude révèle que le vaccin MPOX à faible dose offre toujours une protection
  5. Les femmes atteintes de cancer du sein précoce peuvent sauter en toute sécurité la radiothérapie, selon une étude
  6. Une thérapie expérimentale soulage les signes et symptômes de la maladie d’Alzheimer chez les souris
  7. 6 signes d’un lien de traumatisme
  8. L’odeur des larmes d’une femme peut réduire le niveau de colère des hommes
  9. Types de médicaments contre l’anxiété : liste, effets secondaires et comparaison
  10. 6 types de soins personnels que vous devez connaître

Maintenant que vous avez acquis des informations précieuses sur la manière dont le racisme systémique affecte les enfants noirs à l’école, il est important de sensibiliser à cette question. Partagez cet article avec d’autres sur les réseaux sociaux et contribuez à créer un système éducatif plus équitable et inclusif. 💪🔥❤️