💉 Augmenter les Taux de Vaccination Protéger Nos Enfants et Adolescents

Un expert en maladies infectieuses pédiatriques soulève des inquiétudes concernant les taux de vaccination insuffisants parmi les enfants et les adolescents aux États-Unis ; Restez à jour avec les directives de vaccination 2019 pour les enfants et les adolescents

Les taux de vaccination des adolescents : Qu’est-ce qui retient les adolescents ?

Vos enfants et adolescents manquent-ils des vaccinations essentielles ? C’est une tendance inquiétante que les experts du domaine médical mettent en lumière. Le manque d’information, les disparités socio-démographiques et la méfiance envers la science sont autant de facteurs contributifs. Mais ne craignez rien, nous sommes là pour mettre en lumière l’importance des vaccinations et répondre à certaines questions urgentes que vous pourriez avoir !

😷 Les bases de la vaccination contre le VPH

Un exemple de taux de vaccination bas concerne le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH). Malgré une légère augmentation des taux de vaccination contre le VPH au cours de la dernière année, ces taux restent alarmants. Soyons réalistes, avec environ 31 000 cas de cancers associés au VPH chaque année aux États-Unis, nous devons faire mieux.

Des experts comme H. Cody Meissner, MD, directeur de la maladie infectieuse pédiatrique au Tufts Medical Center, soulignent la valeur de la vaccination contre le VPH. Le vaccin actuel protège contre 90% des infections par le VPH. Cependant, il est important de noter que le vaccin est administré en une série de trois inoculations. Si la première dose est administrée avant le 15e anniversaire, seules deux doses sont nécessaires. Après le 15e anniversaire, trois doses sont nécessaires.

En 2017, seuls 48,6% des adolescents américains étaient à jour dans la série de vaccins contre le VPH. La première dose de vaccin contre le VPH reste significativement plus basse chez les adolescents vivant dans des zones non métropolitaines par rapport à ceux des villes. Il est temps de combler cet écart et de veiller à ce que tous les adolescents aient accès à ce vaccin potentiellement salvateur.

🔍 Que puis-je encore apprendre sur la vaccination contre le VPH ?

  • Le vaccin contre le VPH est-il sûr ? Peut-il causer des effets secondaires graves ?
  • Quels sont les idées fausses courantes sur le VPH et le vaccin ?
  • Y a-t-il des débats en cours sur le vaccin contre le VPH au sein de la communauté scientifique ?
  • Comment les prestataires de soins de santé et les parents peuvent-ils travailler ensemble pour augmenter les taux de vaccination ?

🌡 L’importance de la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR)

Une autre tendance préoccupante est le fait que des parents sautent la vaccination ROR, entraînant des clusters de cas de rougeole dans différentes régions du pays. C’est décourageant car la rougeole avait été contrôlée avec succès, mais elle fait maintenant un retour en force. Les gens doivent comprendre que le virus de la rougeole est toujours présent et peut être mortel. En fait, dans les deux premiers mois de 2019, il y avait déjà autant de cas de rougeole qu’il y en avait eu durant toute l’année précédente. C’est un indicateur clair que les cas sont en augmentation.

Cody Meissner met en garde les parents contre les dangers de ne pas faire vacciner leurs enfants contre la rougeole. Nous avions fait des progrès significatifs, et c’est dévastateur de voir cette maladie évitable refaire surface. La solution ? Faites vacciner vos enfants ! Travaillons collectivement pour veiller à ce que la rougeole ne retrouve pas sa place dans nos communautés.

🔍 Quelles autres questions avez-vous sur la vaccination ROR ?

  • Y a-t-il des risques associés au vaccin ROR dont je devrais être conscient ?
  • Quelles sont les conséquences potentielles de ne pas vacciner mon enfant contre la rougeole ?
  • Où puis-je trouver des informations précises sur le vaccin ROR pour répondre à d’éventuelles préoccupations que je pourrais avoir ?
  • Quels sont les différents points de vue entourant les exigences de vaccination pour l’inscription à l’école ?

🤧 La grippe : Devrions-nous nous faire vacciner ?

Malgré la disponibilité annuelle des vaccins contre la grippe, de nombreux Américains, jeunes et moins jeunes, négligent l’importance de se faire vacciner. Seulement la moitié de tous les Américains et environ un tiers des adolescents reçoivent leur vaccin annuel contre la grippe. Mieux encore, plusieurs souches de grippe circulent chaque saison, et elles changent souvent d’une année à l’autre.

Beaucoup de gens font valoir que le vaccin contre la grippe n’est pas infaillible, car il ne peut pas protéger contre toutes les souches. Cependant, cela ne signifie pas qu’il doit être complètement rejeté. Cody Meissner souligne que même si le vaccin contre la grippe n’est efficace qu’à 30 %, c’est quand même mieux que rien. En fait, des études suggèrent que les personnes vaccinées qui attrapent quand même la grippe ont tendance à souffrir d’une maladie plus légère que celles qui n’ont jamais été vaccinées.

“`html

  • Est-il vrai que le vaccin contre la grippe peut vous donner la grippe?
  • Quelles sont les dernières recherches sur l’efficacité du vaccin contre la grippe?
  • Pourquoi est-il essentiel que des populations spécifiques, comme les personnes âgées et les jeunes enfants, se fassent vacciner?
  • Quelles mesures doivent être prises lors de flambées de grippe pour se protéger contre la propagation du virus?

💉 Mises à jour 2019: Être en Avance sur les Vaccinations

En plus du vaccin antigrippal essentiel, voici quelques mises à jour sur les vaccinations recommandées pour les enfants et les adolescents en 2019:

  • Hépatite A: Le CDC recommande maintenant de vacciner les nourrissons de 6 à 11 mois s’ils voyagent à l’étranger. De plus, le risque d’hépatite A a augmenté en raison de conditions de vie insalubres parmi la population sans-abri.
  • Grippe et allergie aux œufs: Bonne nouvelle! Le CDC indique qu’avoir une allergie aux œufs n’est plus une raison d’éviter le vaccin contre la grippe. La quantité de protéines d’œufs dans le vaccin est tellement minime que les chances de réaction allergique sont extrêmement faibles.
  • Méningococcique: Tous les jeunes de 11 à 12 ans devraient recevoir une injection de méningocoque conjugué (MenACWY). Un rappel est ensuite recommandé à l’âge de 16 ans. Pour les 16 à 18 ans, un vaccin méningococcique du sérogroupe B (MenB) peut être administré.
  • Rappels: En cas de flambée groupée de rougeole, de oreillons ou de méningococcie dans votre région, consultez votre fournisseur de soins de santé. Ils devraient collaborer avec le département de santé de l’État pour déterminer si des rappels de vaccination sont nécessaires.

Restez informé des dernières avancées en matière de santé en explorant d’autres articles, en parcourant les anciens numéros et en lisant l’édition actuelle de 3Health Magazine. Renseignez-vous pour rester en bonne santé!

🌟 Partagez Vos Pensées et Histoires

Nous aimerions avoir de vos nouvelles! Partagez vos expériences avec les vaccinations et toute question que vous pourriez avoir dans les commentaires ci-dessous. Commençons un dialogue et soutenons-nous mutuellement pour créer des communautés plus saines!


R̩f̩rences: РMeissner, H. C. (2019). Entretien Personnel sur les Tendances de Vaccination. РCenters for Disease Control and Prevention (CDC). (2019). Calendrier de vaccination pour les nourrissons et les enfants. R̩cup̩r̩ sur https://www.cdc.gov/vaccines/schedules/easy-to-read/infants.html РCenters for Disease Control and Prevention (CDC). (2019). Calendrier de vaccination pour les pr̩adolescents et les adolescents. R̩cup̩r̩ sur https://www.cdc.gov/vaccines/schedules/easy-to-read/preteen-teen.html

⭐️ Pour plus d’informations sur les sujets de vaccination, consultez ces articles connexes: – Adolescents atteints d’épilepsie ont plus de chances de développer des troubles alimentairesLes souches à haut risque de HPV augmentent les risques de décès cardiaque chez les femmesLa vaccination réduit les risques de COVID longue chez les enfantsCas rares : la rougeole mute dans le cerveau et tueLa flambée au Congo continue : une étude montre qu’un vaccin faible en MPOX offre toujours une protectionLes cas de grippe et de COVID augmentent : les infections à VRS commencent à se stabiliserMaladie du foie : la consommation excessive d’alcool augmente les risques plus que la consommation globaleAlerte allergie : de nouvelles lignes directrices sur l’anaphylaxie signifient que vous pouvezL’épidémie de salmonelle s’étend : évitez les cantaloups (marque inconnue), avertit le CDC

“`